Histoire de Colombine

                                      

Histoire de COLOMBINE

 

Le très beau colombier (XVe) des Dervallières à Nantes (44)

 

Et si l’on parlait un peu des pigeons ?

 

      Le pigeon est domestiqué depuis la préhistoire et toutes les populations de l’Antiquité l’ont apprécié pour ses qualités : les Egyptiens, les Perses, les Chinois, les Grecs. Chaque pays du bassin méditerranéen en pratiquait l’élevage et les Romains en étaient particulièrement passionnés.Car il n’existait à Rome aucune entrave à son élevage et il est dit que la plupart des demeures possédaient comme une évidence des pigeonniers plus ou moins importants.

     Paradoxalement son aire d’implantation ne couvrait pas alors tout notre continent et il est probable que les légionnaires romains l’aient introduit en Gaule en y  transmettant leur science.

 

    Mais l’arrivée des Francs change la donne. Si Charlemagne réussit magnifiquement à uniformiser le fonctionnement de son administration à travers tout l’Empire, en imposant par exemple la création, auprès de chaque monastère et « préfecture », de jardins comportant obligatoirement 94 plantes différentes (alimentaires, médicinales et tinctoriales), il enjoint aussi, dans son Capitulaire « de Villis », à ses intendants, ses gouverneurs, ses abbés, d’élever des pigeons. Et à eux seuls.

      L’élevage des pigeons sera désormais très réglementé, réservé à une élite puis à une noblesse héréditaire, et à certains religieux, constituant donc ainsi dès son origine un privilège.