Balade dans le vignoble 2015

 PROMENADE DANS LE VIGNOBLE NANTAIS

 

                         LUNDI 11 MAI 2015 

 

       Départ de saint Philbert de Grand Lieu

 

VERTOU : le Chêne. Jolie vue sur la Sévre et l’écluse. Chaussée des Moines. Arrêt pour la traverser. En 843, avant que leurs camarades de Déas ne partent vers Cunault devant la menace des Normands, les moines de l’abbaye de St-Martin de Vertou, pour les mêmes raisons, entassent leurs valises dans 6 grands bateaux sur la Sévre direction la Loire pour aboutir ensuite dans les Deux-Sévres. Tour de la Place centrale avec le porche de l’Abbaye. Et descente vers la Sévre par Portillon. Direction Saint-Fiacre. En passant d’abord par Pont-Caffino, très joli site naturel très encaissé (escalade, kayak, tir à l’arc) équipé de "passes à poissons". Visite.

 

SAINT-FIACRE : retour 1 km avant le bourg (direction Vertou), arrêt devant le paysage vallonné, l’un des plus beaux sites du vignoble à l’automne lorsque les vignes sont mordorées. Eglise de style romano-byzantin. Arrêt pour l’inscription inhabituelle figurant en haut du clocher de l’église St-HILAIRE "Vive le Christ Roi des Francs", citation de sainte Jeanne d’Arc .

 

LA HAYE-FOUASSIERE : La Fouace, qui a donné son nom à la commune, est un gâteau d’origine très ancienne (Rabelais y fait allusion), réalisé traditionnellement à l’époque des vendanges. Compact, en forme d’étoile aux pointes arrondies, à 5 ou 6 branches, il faisait vivre 90 pâtissiers fouaciers jusqu’au XIXe dans la commune ! Beaucoup partirent s’installer ensuite à Nantes, dans le quartier de Chantenay où tous les ans a lieu la Fête des Cornes (autre nom), très connue jusque dans les années 60, avec dégustation de vin nouveau. Sa réputation d’« étouffe chrétien » se retrouve donc, c’est normal, sur le portail de l’église !

 

MONNIERES : nous traversons le joli village. L’un des meilleurs Muscadet Sèvre et Maine !

 

LE PALLET : joli passage le long de la Sévre pour accéder à la Chapelle Ste-Anne et les ruines d’un donjon roman carré. Commune de naissance au XIIe du moine-théologien-philosophe Abélard dont la relation avec Eloïse est l’histoire d’un enseignant sévèrement condamné pour avoir fait profiter l’une de ses étudiantes de bourses auxquelles elle n’avait pas droit…Musée de la Vigne à visiter (vieux outils, nombreux panneaux, espace consacré à Abélard).

 

LA CHAPELLE HEULIN : traversée du village pour accéder au Port du Montru.

 

PORT DU MONTRU : situé en bordure des marais de Goulaine. Les Marais de Goulaine constituent une vaste zone humide peu connue qui, en relation directe avec la Loire, constitua jusqu’au milieu du XIXe, la voie de circulation principale de tout le Vignoble vers la Loire et Nantes pour le transport du vin et des matériaux (notamment la chaux utilisée pour le bâtiment et l’amendement des terres agricoles). L’édification d’une digue au XIXe, la Divatte,  le long de la Loire, pour mettre fin aux inondations annuelles à répétition, a permis le développement du maraîchage mais a donc mis fin à ces transports. Présence d’un des très rares fours à chaux du sud de la loire-Atlantique ( avec Le Clion, Arthon en Retz, Machecoul). Il a fonctionné pendant toute la deuxième moitié du XIX ème siècle.

 

VALLET : la Capitale du Muscadet. Situé au cœur du vignoble, ce bourg a toujours été très commerçant et accueille chaque année au mois de mars, depuis 1948, une Foire agri/viticole très réputée. A cette occasion, le concours des vins attribue la Pipette d’Or au meilleur muscadet (et à d’autres cépages) dont la référence est ensuite très recherchée.
    Visite du cimetière. La communauté manouche a toujours ressenti un attrait pour Vallet. De nombreuses familles y ont leurs sépultures dont le style est très particulier.

 

 ARRET DEJEUNER : vers 13 H ; une auberge toute simple dans le paysage des vignes. Auberge de la Comtière. Grillades et cuisine traditionnelle. (Le propriétaire depuis 2 ans est ancien responsable du Fouquet’s à Paris et ancien maître d’hôtel de l’Elysée (Giscard et Mitterrand !).

 

CHATEAU DE LA NOE DE BEL-AIR : le Vignoble est constellé de jolies propriétés, châteaux du XVIIIe ou maisons de maître du XIXe, édifiés en tuffeau et couverts en ardoise. Le château de la Noé Bel-Air (milieu du XIXe) est, lui, d’un style très différent, italianisant et dit « palladien ». Son architecture unique dans la région mérite donc une visite, au moins pour l’extérieur avec ses très belles dépendances. Il est la propriété de la famille de Malestroit. Le Comte Jean (historien, écrivain,ami de Julien Gracq, viticulteur, Chancelier de Bretagne), nous en présente lui-même l’historique et nous en visitons le parc avec sa très belle orangerie !

 

LE LANDREAU : Situé sur les coteaux, le village abrite dans une propriété néo-gothique le Lycée viticole de Briacé qui a formé et forme la majorité des viticulteurs de la région. Comme celui de Brissac dans le Maine et Loire, il produit ses propres vins qui sont régulièrement récompensés.

 

LE LOROUX-BOTTEREAU : depuis Le Landreau, la route suit une ligne de crêtes qui nous donne une jolie vue à l’ouest, sur Nantes. Elle est donc bordée d’anciens moulins à vent dont celui du Moulin du Pé, au pied duquel est édifié un autel et une très grande croix où était célébrée chaque année une messe jusqu’aux environs de 1960. La ville conserve encore les traces de sa muraille et partage avec Nantes la particularité d’être l’une des trois seules villes de France à présenter une statue de Louis XVI ! En 1793/1794 le LB a en effet été très pro-royaliste et les troupes républicaines ne lui ont pas fait de cadeaux. Des centaines d’habitants ont d’ailleurs échappé au massacre en allant se réfugier au milieu des marais de Goulaine. En souvenir, une petite stèle est érigée dans les roseaux !

 

LE PONT DE LOUEN : seul passage au cœur des marais de Goulaine. La zone humide d’environ 3000 ha possède la forme d’un papillon dont le Pont de Louen est le centre. Tranquille coin de pêche très réputé, les marais constituent un biotope rare et la plus grande frayère à brochet de France ! Les marais s’étalent sur plusieurs communes et sont constitués de propriétés privées. L’ensemble est contrôlé par le syndicat des Marais de Goulaine. Arrêt.

 

CHATEAU de GOULAINE : à 2 km de là, se dresse le Château de Goulaine, propriété de la même famille depuis plus de 1000 ans ! Au XIXe, la cuisinière du château, Clémence Lefeuvre, y aurait mis au point sa recette du beurre blanc ! Magnifique ensemble de la  Renaissance que nous ne pouvons éviter ! Sans le visiter. Le décès, il ya 3 ans, du Marquis de Goulaine entraîne la mise en vente de la demeure. Avis aux amateurs !

 

Environ 17 HEURES ! Fin du circuit et retour à Saint-Philbert pour de nouvelles aventures !

 

 

                                                                      Alain JUNO       

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Sur le forum Pas encore de message

Aller sur le forum